[LFH] CTHB – FLEURY : L’avant-match

 Chambray – Fleury

Dimanche 2 avril à 16 heures à la Fontaine Blanche.

2017_04_02 B

Le classement : Chambray est 8ème avec 32 points ; Fleury est 10ème avec 27 points.

Play-off en point de mire :

A trois journées de la fin, six équipes ont déjà leur billet en poche pour les play-off.

Comme prévu, Metz, Issy-Paris et Brest forment le trio de tête. Pour les phases finales du haut de classement, Nantes, Toulon et Besançon sont assurés de faire partie des huit qualifiés.

Il reste deux places…et elles sont convoitées par quatre candidats.

Dijon (7ème), exempt pour cette journée, compte 33 points avant de finir face aux deux premiers en recevant d’abord Metz (qui viendra de jouer son quart de finale aller-retour de la Ligue des Champions contre les redoutables Hongroises de Gyori) et en se déplaçant à Issy-Paris. Que du lourd !

Pour Chambray, Nice et Fleury, tout reste possible avec un maximum de 9 points encore à prendre.

Un match couperet pour Fleury :

Les Panthères n’ont pas d’autre choix que de venir gagner à Chambray pour conserver une petite chance de remonter à la huitième place in extremis. Une chance qu’elles vont toutes jouer à fond et avec la plus grande détermination, parce qu’à l’image de Paule Baudouin et Julie Foggea ce sont de formidables compétitrices. Ces deux-là connaissent le très haut-niveau international et savent aborder ce type de rencontre décisive. Alors, avec des joueuses de talent comme Daquin, de Paula ou Ikhneva, ça peut faire des dégâts dans le camp adverse.

Fleury n’est pas à la rue malgré une série de huit défaites consécutives.entre la fin septembre et la mi-février.

Depuis, le groupe de Christophe Cassan a su s’imposer devant Nice puis Dijon dans des matchs cruciaux et s’est remarquablement bien battu face à Nantes et Metz (deux défaites sur le même score de 28-26) avant de céder plus nettement mercredi dernier devant Issy-Paris (29-36). Un écart réalisé en seconde période par des Parisiennes qui étaient menées 15-13 à la pause et qui sont passées de 29-32 à 29-36 dans les cinq dernières minutes.

En tout cas, un match à oublier pour la capitaine Julie Foggea : 4 arrêts sur 36 tirs donc un pourcentage très inhabituel pour elle.

Plus qu’une question d’hégémonie régionale face à Chambray, il s’agit pour Fleury de continuer de défendre sa place en LFH et un treizième échec dans ce championnat entraînerait à coup sûr les joueuses du Loiret vers les play-down.

Un match déterminant pour Chambray :

CTHB-Besançon 24 03 2017 (53)

.

Les trois victoires du CTHB face à Toulon, Brest et Besançon ont permis de mettre de la marge avec Nice (à 4 points), Fleury (à 5 points) et Celles qui sait depuis longtemps que son avenir à cet échelon se jouera en play-down.

Une marge qui n’est actuellement pas suffisante pour être assuré d’éviter les trois dernières places comme l’a dit Guillaume Marquès après le 29-24 devant Besançon :  » On a un pied et demi en play-off, pas les deux pieds ! Nous savons tous que le match contre Fleury reste crucial. »

Avec deux réceptions (Celles sera le dernier visiteur) pour un déplacement (qui s’annonce musclé contre Nice), le calendrier semble favorable mais il ne faut effectivement pas vendre la peau de l’ours pour autant.

Chambray va affronter un rival qui joue très gros sur ces soixante minutes et qui a certainement en travers de la gorge le 27-28 de l’aller avec un but d’anthologie de Camille Asperges à la dernière seconde.

Il va falloir être très costaud physiquement et mentalement pour résister à une pression différente de celle des trois derniers matchs où l’enjeu des adversaires était moindre.

Le CTHB a montré ses progrès en maîtrise collective et en meilleure gestion des temps faibles. Il va trouver dans cette heure de jeu une belle occasion de les prouver pour se hisser définitivement dans le groupe des plus forts de la LFH.

Chambray est aux portes des play-off avec une différence de buts particulière en sa faveur face à Toulon, Besançon et Dijon. Pas question de gâchis si près du but.

Les autres rencontres :

Samedi 1er avril :

* Metz (1er, 48 points) – Celles (11ème, 23 points) : Un duel des extrêmes qui peut assurer définitivement la première place dans cette phase de championnat aux Messines avant de disputer un quart de finale explosif en Ligue des Champions. Celles doit continuer à travailler en vue de play-down qui seront certainement très ouverts entre les trois derniers.

* Besançon (6ème, 35 points) – Brest (3ème, 39 points) : Il s’agit désormais pour ces deux-là de préparer au mieux les phases finales en play-off. Besançon a un coup de moins bien…Brest aussi.

Dimanche 2 avril :

* Issy-Paris (2ème, 43 points) – Nice (9ème, 28 points) : Les Parisiennes viennent de signer un cinq sur cinq et elles peuvent asseoir définitivement leur deuxième position si elles battent Nice.

Les Niçoises ont bien résisté devant Metz mais ont marqué le pas en fin de match. Elles essaieront de faire mieux à Paris en s’appuyant sur la référence du 28-22 obtenu face à Nantes début mars.

* Nantes (4ème, 37 points) – Toulon (5ème, 35 points) : Les Nantaises doivent s’imposer pour réaliser leur objectif de terminer dans le top 4. Les Toulonnaises n’ont plus de pression : elles joueront les play-off en espérant finir cinquièmes pour éviter Metz, Issy-Paris ou Brest en quart de finale…et retrouver éventuellement Nantes !